ZESHAPEHALLOWEEN

L'ANTHOLOGIE DE MICHAEL MYERS ET DE LA SAGA HALLOWEEN

PORTRAIT : CARMEN FILPI (ACTEUR, HALLOWEEN 4) ET LA DESTINÉE DU RÉVÉREND SAYER

Carmen Filpi est un acteur américain né le 22 mars 1923 à Pittsflied, dans le Massachusetts, et décédé le 9 mai 2003 à Washington. Pour les fans de la saga Halloween, il est l’étrange révérend Sayer dans Halloween 4 : the return of Michael Myers. Le personnage, acolyte du Dr Loomis le temps d’une séquence mémorable, décalée, mais aussi profondément philosophique, est davantage développé dans plusieurs séquences de la novélisation du film et recueil de Nicholas Grabowsky réédité en 2003. Retour sur le parcours de l’acteur et de son personnage dans Halloween 4.

Runaway Train, Beetlejuice, Pee-Wee’s big adventure, Carmen Filpi est le figurant par excellence…

Après son diplôme en 1942, Carmen Filpi s’engage et sert dans l’armée américaine dans le Pacifique lors de la Seconde Guerre Mondiale. Il entame une carrière d’acteur dans une petite troupe de comédie avec son compatriote George Morell, principalement dans des ménestrels et des spectacles de scènes aux abords de Washington, avant de déménager à Hollywood à la fin des années 60 afin d’embrasser une carrière hors des planches. Même s’il ne décroche pas de rôle emblématique, il participe à une importante liste de projets télévisuels et cinématographiques. Parmi eux Runaway Train, mais aussi Wild Gypsies, Wayne’s World, La Souris ou Wedding Singer : demain on se marie !. Il y est très souvent dépeint comme un vieil ivrogne vagabond et galeux, mais devient un visage récurrent que le grand nom de Tim Burton a plaisir à retrouver dans ses films Pee-Wee, Beetlejuice et Ed Wood. Il participe à de très nombreuses séries TV emblématiques des années 70 à 90, avec Wonder Woman, Mariés deux enfants, L’Île fantastique ou encore Roseanne, Le Prince de Bel-Air, Code Quantum et Les frères Wayans.

L’acteur dans Alligator II, parmi d’autres films de genre…

Carmen Filpi est également un visage familier pour les inconditionnels du cinéma fantastique. On le retrouve dans des productions diverses, souvent en tant que figurant, dans Le jardin des morts (1972), New York 1997 de John Carpenter, Bates Motel (1987), ou encore Alligator II : la mutation. De par son immense filmographie étalée sur près de 40 ans, il a côtoyé les plus grands, de Donald Pleasence à Johnny Depp, en passant par Drew Barrymore, Will Smith, Adam Sandler, Dee Wallace, Madonna, Charlie Sheen ou Sylvester Stallone. Carmen Filpi décède en 2003 dans un centre pour vétérans à Washington. Cette année-là, Nicholas Grabowsky, auteur de la novélisation d’Halloween 4, réédite son recueil en version longue, avec de nouvelles séquences, dont celles concernant le personnage interprété par Filpi dans le film.

Dans Halloween 4, le révérend Sayer s’avance sans le savoir sur la route du Diable…

Si dans le film de Dwight Little, le révérend Jack Sayer est la bonne âme conduisant le Dr Loomis jusqu’à Haddonfield en échangeant sur leur quête mutuelle du Mal absolu, le livre de Grabowsky étoffe le personnage de séquences additionnelles. Ainsi, Sayer et Loomis continuent leur conversation sur l’Armageddon sur la route vers le poste de police, tout en poursuivant également la dégustation de whisky en chemin. Arrivés à bon port, Sayer dépose Loomis mais reste à Haddonfield au lieu de reprendre la route. Passablement saoul, il garde son véhicule dans une allée près de bennes à ordures et finit par s’endormir. Plus tard, à son réveil, il découvre avec horreur un rat en caoutchouc sur ses genoux, avant d’entendre deux adolescents s’enfuir en lui criant : « Treak or treat, old man !« . Cherchant alors à retrouver Loomis, qu’il considère comme son compagnon de combat du mal, Sayer entre au poste de police et prétend devoir rendre ses lunettes au Dr Loomis. Il est accueilli par l’adjoint Pierce qui l’informe que la ville est en état d’alerte et qu’il devrait se rendre dans un motel plus bas en ville s’il tient vraiment à attendre le psychiatre pour le voir. En sortant, Sayer percute Michael Myers juste avant le massacre du commissariat. Le lecteur pense alors qu’il fait partie des victimes. Pourtant, plus tard encore, lorsque le shérif Meeker et le Dr Loomis se confrontent à Earl et aux habitants de Haddonfield prêts à  faire justice eux-même, le révérend Sayer surgit face à Loomis, les yeux arrachés et le visage couvert de larmes de sang. Il hurle à qui l’entend : « Vous allez tous mourir ! J’ai vu le visage de l’Apocalypse… et à présent je ne vois plus ! » avant de s’effondrer au sol. Le shérif ordonne à l’un des citadins de le conduire à l’hôpital. Avant son départ, le Dr Loomis le traite de vieux fou pour s’être ainsi attardé dans la ville. Sayer murmure alors : « Le Christ est le seul dont vous ayez besoin désormais. Que Dieu ait pitié de vos âmes…« .

(sources : IMDb, Wikipedia, lairofhorror, zeshapehalloween)

Au Suivant Poste

Précedent Poste

1 Commentaire

  1. Guillaume 11 février 2022

    Ce personnage aurait été beaucoup plus intéressant et attachant si la version du livre avait été adaptée dans le film.

Poster un Commentaire

7 + 8 =

© 2022 ZESHAPEHALLOWEEN

Thème par Anders Norén