ZESHAPEHALLOWEEN

L'ANTHOLOGIE DE MICHAEL MYERS ET DE LA SAGA HALLOWEEN

HALLOWEEN, LA NUIT DES MASQUES : LE TRISTE SORT DES ARCHIVES RETROUVÉES

En août 2006, une bombe explosait dans le monde d’Halloween. Le site américain Fangoria révélait la découverte étonnante du négatif de Halloween : la nuit des masques de John Carpenter. C‘est Don May Jr, de Synapse Films, qui aurait mis la main sur la chose, faisant trembler les fans car il s‘agissait-là de découvrir des prises de vues inédites, des scènes alternatives et une fin un peu différente que celle présentée dans le film. Don May Jr annonçait à l‘époque sur le site être en possession de la quasi totalité de ces bobines exclusives du film de John Carpenter, sauvées et sauvegardées in extremis avec Billy Kirkus car les dites archives allaient passer à la poubelle : « Heureusement Billy a pu sauver ces pellicules avant qu’elles ne soient détruites. L’histoire de la façon dont nous avons pu récupérer ces archives serait un peu longue à raconter, mais nous sommes en train de sauvegarder ces images pour les éditer un jour d’une manière ou d’une autre. Kirkus devrait être adulé pour avoir sauvé le Saint Graal du cinéma d’horreur ! J‘ai un sacré paquet de bobines à voir et vérifier, de nombreuses recherches à effectuer encore, comme je l’ai fait lorsque j’étais en quête des scènes additionnelles ou alternatives de Les griffes de la nuit. J’ai aussi contacté l’éditeur de La nuit des masques, Tommy Lee Wallace, qui a été enchanté par la nouvelle, et nous sommes à présent à la recherche du script initial qui nous permettra d’y calquer ces images exclusives. Il a été très surpris que ces archives remontent à la surface près de 30 ans après la sortie du film. »

La surprise est partagée par les fans d’Halloween. Et pour vérifier la véracité de ces archives, il a suffit que Tommy Lee Wallace parle de certains souvenirs de tournage pour s’apercevoir que les séquences correspondaient justement aux premiers plans mis en scène par l’équipe technique à l’époque. Il s’agit donc pour beaucoup de séquences tournées différemment, comme elles avaient été prévues par le script d’origine. Mais Wallace est surtout très excité à l’idée qu’on puisse être en possession des prises de vues de la fin prévue au départ. S‘il était bien entendu toujours prévu que Myers disparaisse à la fin du film, la différence est que Myers devait bel et bien mourir à la fin du film. Cette première fin a été tournée dans ce sens, et elle fait partie des séquences que le public veut impérativement découvrir de ses propres yeux. Car à l’époque ce n’est que quelques jours après le tournage de cette scène que Carpenter a décidé d’en tourner une autres laissant supposer que Myers est potentiellement toujours en vie. Sa chute, suivie des plans de Donald Pleasence avec d’autres réactions sur le balcon, juste au cas où l’équipe opterait pour cette alternative… ce qui fut le cas au final.

Encore plus étranges, certaines bobines datent de 1981. Dès lors, Don May Jr réalisait qu’il s’agissait des reshooting tournés alternativement au tournage d’Halloween II, lorsque Carpenter était venu à la rescousse de Rick Rosenthal à la demande des producteurs, profitant de la manœuvre pour étoffer par certaines séquences son film original, donnant naissance au montage connu sous le nom de Halloween Extended Edition, et édité en DVD chez Anchor Bay. « Je ne pouvais être sûr de l’origine de ces bobines qu’après les avoir minutieusement consultées« . Le creusage du trésor avait déjà commencé : « Dernièrement à Los Angeles, je me suis projeté une partie des bobines éditées sur transfert HD via un téléviseur. C‘est hallucinant la qualité d’image qui a été conservée des originaux. On dirait qu’ils avaient été tournés la veille ! Ayant choisi les morceaux au hasard, je me suis retrouvé avec une séquence de Jamie Lee Curtis au téléphone puis creusant la citrouille, ainsi qu’avec des essais de scène où Lindsey tente de remettre Annie sur pieds après qu’elle se soit coincée dans la fenêtre de la buanderie. On y entend la petite Kyle Richards rire de ne pouvoir décoincer l’actrice Nancy Loomis, se tourner alors vers la caméra et hausser les épaules. Un vrai bêtisier inédit ! Dieu sait sur quoi nous allons encore tomber...« 

Dans les années qui suivirent cette découverte, il était encore toutefois incertain de ce qui allait advenir de ce précieux matériel. En pourparler depuis 2006 avec Malek Akkad, le fils de l‘ancien producteur exécutif Moustapha Akkad, Don May Jr a certifié qu’il s’assurerait personnellement à ce que le producteur, très intéressé par ces archives, respecte les bobines et qu’elles soient toutes mises en lumière pour les fans. Kirkus insistait d’ailleurs pour que son ami Don May Jr fasse entièrement partie du travail de restauration des bobines. Ce dernier indiquait alors : « Ce sera un travail de longue haleine qui prendra plusieurs mois. Je me suis déjà pté à ce genre d‘exercice de restauration avec Massacre à la tronçonneuse, La nuit des morts-vivants ou ReAnimator. Mais je n’ai jamais été aussi excité par un projet. Voyons, c’est de Halloween que nous sommes en train de parler ! Il s’agit d’un des films les plus importants et influents de tous les temps et nous avons des kilomètres de bobines inutilisées. Ça vaut la peine de s’y mettre à fond pour s’assurer que tout cela soit correctement archivé et transféré. »

Depuis, le mystère reste entier. Réinterrogé en 2008, Don May Jr avouait s’être retrouvé pieds et poings liés par le producteur exécutif Malek Akkad. « Nous avons les images mais monsieur Malek ne nous répond plus depuis qu’il indiquait qu’il ne tenait pas forcément à ce que ces images soient vues par n’importe qui. Soyez sûrs que nous sommes toujours en possession de ces archives. Et peut-être qu’un jour il réalisera qu’il a tout à y gagner à éditer sur un vrai support toutes ces merveilleuses archives oubliées. » D’après les derniers éléments rapportés lors de cette houleuse enquête, Malek Akkad et le distributeur Anchor Bay estimeraient que les 15 kilomètres de bobines retrouvées représentent une trop grande quantité d’archives à étudier et éditer à ce jour. Steve Barton, du magazine Fangoria, a précisé : « Il y aurait tout simplement trop de séquences à traiter, surtout qu’ils ne savent toujours pas exactement de quoi ils sont en possession), et toute tentative de susciter l’intérêt des producteurs est comme tombée dans l’oreille d’un sourd. Cela nous étonne car Anchor Bay publie une nouvelle édition d’Halloween presque chaque année, et on pourrait penser que les pouvoirs en place considéreraient cela comme une véritable opportunité, si ce n’est une mine d’or ».

Derniers éléments sur ces archives, les propos de Don May Jr en 2014 : « Je sais que les fans attendaient plus de nouvelles venant de moi ou de mon collègue Kirkus, mais nous n’avons vraiment rien à signaler depuis un moment. Nos tentatives initiales de travailler avec Malek Akkad n’ont abouti à rien. C’est vraiment dommage, car nous semblons en possession de tous les négatifs d’origine. Je sais que monsieur Akkad est un homme extrêmement occupé, mais j’espère qu’il prendra en considération le fait que les fans méritent amplement de découvrir ces images« . Par désespoir, May Jr s’étaient tournés vers d’autres distributeurs potentiels, à la recherche des fonds nécessaires à l’extraction de ces kilomètres d’archives, mais les droits sont toujours détenus par les mêmes personnes qui restent sourds aux doléances des deux protagonistes. Tommy Lee Wallace avait contribué à accentuer le mythe, parlant d’une version alternative à une scène phare du film. May Jr le confirmait : « Il a mentionné la scène où Laurie regarde par la fenêtre et voir Myers derrière les draps suspendus. De toute évidence, Carpenter a complètement remanié cette séquences et l’a abordé différemment. Nous avons cependant les images prises initialement, et avons donc la version de base avant qu’elle ait été retournée« .

Cette histoire est venue depuis lors aux oreilles de John Carpenter, qui a manifesté un grand enthousiasme à cette découverte, surpris que ce matériel existait encore quelque part. « Il pensait que tout avait été détruit il y a longtemps, révèle Kirkus, mais était très excité à l’idée de revoir des morceaux. Il nous a donc demandé de lui faire parvenir des échantillons de ces extraits pour qu’il puisse y jeter un œil. Nous espérons qu’il s’embarque dans l’aventure avec nous pour nous donner une chance de renflouer ces archives retrouvées« .

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

7 + 13 =

© 2022 ZESHAPEHALLOWEEN

Thème par Anders Norén